Conséquences et impacts

Les conséquences pour les femmes

Problèmes de santé reliés aux coups : blessures, fractures et dans certains cas, la mort.

Un affaiblissement de l’état de santé mentale : détresse psychologique, dépression, sentiment d’impuissance, anxiété, dévalorisation, faible estime de soi, etc.

Un affaiblissement de l’état de santé générale (perte d’appétit, anorexie, trouble du sommeil, maux de tête, migraines, crampes d’estomac, trouble gastrique, problèmes respiratoires asthme, fatigue générale, anémie etc.

Des symptômes reliés à un état de stress post-traumatique : souvenirs envahissants, rêves récurrents, hyperactivité, etc.

Des pertes sur le plan financier : biens volés ou brisés, perte de contrôle sur votre argent, endettement dû aux procédures judiciaires.

Des pertes sur le plan social : isolement au niveau du réseau social (parents, amis etc.), stigmatisation (être mis à l'écart dû à la violence vécue), incompréhension de l’entourage.


Les conséquences chez les jeunes victimes ou témoins de violence

Basse estime de soi (repli sur soi), problèmes d’adaptation sociale (rejet)

Angoisse, peur, trouble du sommeil (cauchemars)

Banalisation et/ou utilisation de la violence

Problèmes émotifs, trouble alimentaire

Rendement scolaire insuffisant, problème de concentration

Problèmes de comportement, reproduction des comportements de l'agresseur

Blessures physiques, apparition de malaises (maux de ventre, asthme, eczéma)

Sentiment d’être déchiré entre les deux parents